02/05/2009

"Non retour".

Lorsqu'un chasseur décolle, il y a un point qu'il ne peut jamais dépasser. C'est le fameux "point de non retour".
Ce point virtuel représente la limite à partir de laquelle il dispose juste du carburant nécessaire pour faire demi-tour, rejoindre sa base et atterrir.

Quand, il atteint ce point, quelles que soient les circonstances, il n'a plus le choix. Même si sa mission n'est pas terminée et même s'il est en combat, il doit rompre immédiatement l'engagement et faire demi-tour.

S'il ne le fait pas, jamais il ne reverra sa base... Si ça se produit, il peut toujours continuer sa mission ou le combat, poursuivre une route qui ne le mènera plus nulle part, ça n'a plus d'importance pour lui.S'il dépasse ce point, il pourra éventuellement revenir sur son cap par la suite. Il se rapprochera alors le plus près possible de sa base. Peut-être même qu'il la verra de loin... de trop loin. Mais le résultat inéluctable sera le même : ce sera le crash...

Je trouve que c'est un peu la même chose dans la vie dans les rapports avec les gens. Il y a toujours un moment où on doit "revenir" vers eux. Si on ne le fait pas avant un certain moment, si on "s'éloigne" trop, alors on sera comme ce chasseur qui a dépassé le "point de non retour" : quelle que soit la décision par la suite, on est perdu. Jamais on ne reverra sa base. Jamais on ne reverra cette personne, du moins comme elle était avant.

Nous sommes au XXIème siècle. Les avions disposent de tous les instruments pour signaler au pilote qu'il a atteint ce "point de non retour".

Dans la vie, on n'a pas tous ces instruments mais de toute manière, on n'en a pas besoin : il y a des "signes" qui montrent qu'on atteint ce "point de non retour".

Dans la vie, pourtant, on ne tient pas souvent compte de ces signes et on n'hésite bien souvent pas à franchir "le point de non retour"...

Chasseur

11:59 Écrit par Antoine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : choix, separation, decision, non retour |  Facebook |

Commentaires

Encore un post qui va me laisser à penser ,
merci

Écrit par : Ange | 02/05/2009

Cette notion de "non retour" m'interpelle...

Écrit par : marieke | 03/05/2009

Les commentaires sont fermés.