29/05/2009

Souvenir...

C'était juste avant que tu partes en vacances...

Je me suis rappelé que tu n'avais pas d'appareil photo. J'avais envie de trouver un moyen de te remercier pour toutes les fois où tu m'avais reconduit chez moi en voiture. Ca en représentait des kilomètres.

Alors, j'ai voulu te faire une surprise : j'ai décidé de t'offrir un appareil photo. J'y ai ajouté une carte, avec une rose bien sûr, sur laquelle je te disais "merci" pour tous ces trajets que tu avais déjà faits pour moi.

Tu m'attendais à la gare et je t'ai donné le paquet. Ca t'a vraiment fait plaisir. On est tellement heureux quand on réussi à faire plaisir à quelqu'un... On a commencé par aller à ce que tu appelais "notre" restaurant, vu qu'on y était déjà allé plusieurs fois. On a pris tout notre temps pour manger. On a décidé de prendre le dessert sur la terrasse. Ca a été très spécial car il y avait du vent et des pétales de fleurs tombaient des arbres tout proches : on a pris le dessert sous une véritable "pluie de fleurs". C'était vraiment original. Ensuite on s'est un peu baladé et on s'est retrouvé dans un parc. Il y avait un grand jeu d'échecs en plein air avec des pièces immenses. Tu ne savais pas jouer aux échecs : on avait essayé de t'apprendre mais tu n'avais rien compris. Alors, comme on avait un jeu sous la main, j'ai décidé de t'apprendre, là, tout de suite, en plein air. J'ai placé les pièces. Ensuite, je t'ai donné leur nom et expliqué tous les mouvements, pièce par pièce et on a commencé. Pour chaque coup tu posais des questions sur ce que tu pouvais faire ou pas. A chaque fois, je te "corrigeais" si tu avais fait une erreur mais en même temps, je te montrais ce qu'allait impliquer tel ou tel mouvement légal. On a fait toute la partie comme ça, à notre aise, devant tous les gens qui passaient. Tu as eu l'air d'avoir compris. On a continué notre balade. Ensuite, on est allé mangé une glace et tu m'as raccompagné à la gare, jusque sur le quai. Tu as attendu que mon train arrive avant de partir.

Ca reste un des plus beaux souvenirs. Tu avais l'air tellement heureuse... Je crois que tu m'as envoyé au moins 2 ou 3 SMS ce jour-là, rien que pour me remercier. J'ai appris par la suite que tu avais presque tout de suite prévenu nos 2 amis du cadeau que tu avais reçu.

C'est peut-être ça qui fait que c'était une si belle journée : l'effet que ce petit cadeau avait eu sur toi...

18:35 Écrit par Antoine dans Toi | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cadeau, souvenir |  Facebook |

Commentaires

J'ai remarqué déjà depuis longtemps que quand les gens parlent d'une personne qui n'est plus " là " ils en parlaient à l'imparfait ... cela m'a souvent
" heurter " toi tu lui parles au présent et c'est si beau

je connais aussi les " notre " restaurant " notre " café " notre " petit chemin ... et ça me fait mal d'y passer

IL est beau ton souvenir

Écrit par : Ange | 29/05/2009

Peut-être que c'est parce que je refuse une double évidence...

Peut-être que c'est parce qu'il y a cette citation :

"Ceux qui quittent la vie ne meurent pas vraiment tant qu'il y a des gens pour se souvenir d'eux."

Peut-être que c'est parce que c'est plus facile de m'adresser directement à elle.

Ou peut-être un peu des trois "peut-être"...

Écrit par : Antoine | 30/05/2009

Les commentaires sont fermés.