03/06/2009

amour et Amitié.

Il y a déjà longtemps que j'avais trouvé ceci sur Internet :

dyn005_original_400_300_pjpeg_2662782_eb5bf89b8041963e74c81361b610102f.jpeg

Récemment, j'ai vu que le texte figurait également sur le blog de Jicé.

C'est un grand sujet "l'amour et l'amitié". Assez curieusement, si à la base la racine est la même, "aimer", on en fait un peu comme deux "ennemis" qui n'apportent pas du tout la même chose.

C'est quoi finalement la différence entre l'amour et l'amitié ?

A priori, on pourrait croire que l'amour, c'est plus "grand", plus "profond", plus "beau". Ca, c'est la théorie. Dans les faits, j'ai le sentiment que c'est tout différent. Quand deux personnes décident de partager leur vie, on parle d'amour. Comment ça se passe ce "partage" ? Au point de départ, il y a peut-être des sentiments profonds mais ce n'est même pas toujours le cas : combien ne voit-on pas de gens qui n'ont aucun problème à changer de partenaire du jour au lendemain dès que ça ne va plus avec le précédent. Ils n'ont même pas l'air affecté. Et puis, tous des gens qui décident de se mettre en couple un peu comme si c'était "la mode", juste pour ne pas rester seul. Il y en a même qui vont jusqu'à admettre qu'ils ont pris "ce qui restait". On est déjà loin des grands sentiments. Mais ce n'est pas fini. Combien de victimes au nom de "l'amour". J'ai toujours trouvé écoeurant ces inepties qu'on nomme "crimes passionnels". Quelqu'un aimait tellement son conjoint qu'il a été jusqu'à le tuer ! Le bel "amour" que voilà... Enfin, on ne va pas toujours jusqu'au meurtre : parfois, on se contenrte de s'engueuler, de "blesser" l'autre ou alors ça arrive aussi qu'on tape "un peu". C'est normal puisqu'on "aime"... Pas la peine de s'étendre sur le chapitre jalousie qui pardonne tout. Quand ça ne se termine pas par un drame ou une séparation, il y a aussi des couples qui passent la moitié (ou plus) de leur vie commune à s'engueuler. Et pour terminer, ceux qui trompent leur conjoint sont légions et parfois ne s'en cachent même pas. Et tout avait si bien commencé...

En fait, on commence par se rencontrer, on passe du temps ensemble. Forcément, on ne voit que les bons côtés puisqu'on n'est pas ensemble 24 H sur 24. Et un beau jour, on décide de vivre ensemble 24 H sur 24. A ce moment, on ne voit plus l'autre comme on l'imaginait mais comme il est vraiment, avec aussi ses défauts. Le réveil est parfois dur.

Alors, quand "ça ne va plus", on se tourne vers "ce qui reste" (s'il en reste) : les amis. L'amitié, c'est le "parent pauvre" de l'amour. Les amis, c'est ceux qu'on est content de rencontrer tant qu'on est seul. Parce qu'une fois qu'on n'est plus seul, les amis n'ont qu'à comprendre qu'on a autre chose à faire que de passer du temps avec eux. La première chose que fait l'amour, c'est de "détruire" tout ce qui ne fait pas partie du "bocal", à commencer par les amis. Et quand il a tout détruit, il finit par s'autodétruire d'une manière ou d'une autre.

Grave erreur : si on continuait à consacrer du temps à ses amis, l'amitié serait éternelle. On ne passe pas 24 H sur 24 avec un ami. Normalement, on ne se voit jamais assez longtemps pour finir par s'engueuler. Et on ne reste jamais assez longtemps sans se voir pour s'oublier. Avec un ami, on ne passe que de bons moments : on se voit quand on a envie de se voir, pas par obligation. Un ami, il écoute, il "partage". Quand "ça ne va pas", on est content de le voir. On se confie à lui. C'est tellement mieux que ce qu'on appelle l'amour. Et pourtant, quand on rencontre l'amour, l'ami, on n'en a plus rien à faire : on le voit de moins en moins et on finit par ne plus le voir du tout. Alors, il se dit que finalement, il n'était peut-être pas un ami et il prend ses distances. Le jour où on a besoin de lui, il n'est plus là. Et qui pourrait lui en vouloir ?

On se demande souvent si l'amitié est possible entre un homme et une femme. Ca devrait. Et c'est tellement bien. Mais si on se contente d'être un ami, parfois on se fait comme "voler" son amie par quelqu'un qui "l'aime". Pourtant il suffirait de mettre les choses au point dès le début. Le problème, c'est de savoir si on veut garder ses amis quand on trouvé l'amour. On dirait bien que dans les faits, la réponse est non. Les amis, ce sont des sortes "d'intérimaires" : quand leur contrat est terminé, on fait ce que tout bon patron fait : on vire sans remerciements pour les bons services rendus...

Vu comme ça, qu'est ce qu'on est bien quand on seul !

Michel Tournier résume très bien ce que je viens d'écrire :

"Une fois sur deux, un ami qui se marie est un ami perdu."

Si au moins "l'amour" en valait la peine... Mais ce n'est même pas le cas. Ce n'est que violence, jalousie pour finir par de la haine avec au début un "semblant" de sentiments. D'ailleurs, s'il en était autrement, comment pourrait-on en arriver à faire du mal en paroles ou en actes à une personne qu'on prétend avoir "aimé" ? On l'aimait pour "soi", par pour "elle-même" : pas de concessions. D'ailleurs, si on en vient à parler de "concession", c'est déjà le début de la fin...

18:53 Écrit par Antoine dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : amour, amitie |  Facebook |

Commentaires

Oui pour l'amour la théorie est bien plus belle que la pratique
Au début d'une histoire tout est beau et rose , on ne se fait pas souffrir... ça change tant après, je ne parle pas seulement pour moi
Combien de couple sont ils heureux après un
" moment "
Tu as mille fois raisons dans ce que tu dis
Je ne sais pas si une relation amicale entre un homme et une femme est possible à long terme
je suis restée un an son amie avant que ...
L'idéel serait peut être de ne pas vivre ensemble ... c'est aussi une de mes raisons pour laquelle je ne désirais pas vivre avec lui ... pour que ce soit un plaisir infini de se retrouver ...
mais il existe alors d'autres souffrance ... l'absence de l'autre, le manque de lui ...fait aussi souffrir

Que faire ? avoir une belle histoire d'amitié ? et faire le voeu de chasteté ? est ce possible Antoine ?

la vie est faite de tant de questions :-((

Écrit par : Ange | 03/06/2009

L'absence de l'autre n'est pas une souffrance tant qu'on peut faire confiance à l'autre et qu'on sait qu'on le reverra.

C'est quand ça se degrade que ça devient pénible.

Mais alors, tout le reste est sans importance : ce ne sont plus que des souvenirs.

Que faire ? Ne pas se laisser "apprivoiser"... Rester "sauvage", indépendant. Ne plus s'attacher à personne.

Écrit par : Antoine | 03/06/2009

J'aurais du me douter de ta réponse ;-))

Écrit par : Ange | 03/06/2009

Très belle vision de l'amour et de l'amitié. Une amitié vraie pour moi, devrait durer toute la vie . Je pense qu'une réelle amitié peut s'installer entre un homme et une femme par le respect , le dialogue, la présence , l'écoute et cela en toute confiance et sincérité.
Très heureuse de découvrir ton blog

Écrit par : fabienne | 17/07/2009

Les commentaires sont fermés.