30/06/2009

"Auprès de ceux que j'aimais".

dyn004_original_170_170_pjpeg_2662782_6aad9fd0d1a0eac2052db7d705266dfd.jpeg

Ca ne sert pas plus de parler
Que de battre des ailes
Dans une tempête d'idées
Un ouragan de querelles
Je t'ai regardé dans la glace
Et j'ai vu ton sourire
Le sourire de quelqu'un qui passe
Peut-être même bien pire
Et j'ai senti la solitude
De l'amour qui s'achève
Moi qui avais le cœur au sud
J'ai le cœur au bord des lèvres

Mais le chemin de la mer
Est un chemin de ronde
Où la vie est peut-être éphémère
Mais la paix tellement plus profonde
J'ai pris des certitudes
Sous d'autres latitudes
Et je reviens plus forte que jamais
Auprès de ceux que j'aimais

Ça sert à quoi de dire les choses
A qui n'écoute pas ?
Il y a un temps pour chaque rose
Un parfum pour chaque lilas
Et j'ai déposé sur ton lit
De lointains coquillages
Que le temps avait poli
Bien avant notre naufrage
Et j'ai lu dans ton regard
Toutes les pages à écrire
Que les bateaux de la mémoire
Etaient prêts à repartir

Mais le chemin de la mer
Est un chemin de ronde
Où la vie est peut-être éphémère
Mais la paix tellement plus profonde
J'ai rêvé de campagne
De famille en Bretagne
Et je reviens plus forte que jamais
Auprès de ceux que j'aimais

Mais le chemin de la mer
Est un chemin de ronde
Où la vie est peut-être éphémère
Mais la paix tellement plus profonde
J'ai pris des certitudes
Sous d'autres latitudes
Et je reviens plus forte que jamais
Auprès de ceux que j'aimais

18:27 Écrit par Antoine dans Hélène Segara | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : helene segara |  Facebook |

27/06/2009

"Tant bien que mal"

dyn004_original_170_170_pjpeg_2662782_6aad9fd0d1a0eac2052db7d705266dfd.jpeg

Tant bien que mal
Tu vois la souffrance
appartient à l'amour
un peu comme le silence
à la fin de ce jour
il faut de la patience
pour se rencontrer
peut-être un peu d'absence
pour mieux se trouver
tu vois tous ces doutes
appartiennent à l'amour
un peu comme cette route
nous unit pour toujours

Tant bien que mal
on voudrait s'aimer
et c'est fatal
qu'il reste des regrets
tant bien que mal
on cherche le secret
pour se parler
tant bien que mal

Tu vois toutes ces questions
appartiennent à l'amour
un peu comme l'illusion
à nos rêves un peu courts
aujourd'hui nos coeurs tremblent
nos mains se resserrent
mais ce qui nous rassemble
c'est aussi ce qui nous perd
il faudrait s'écouter
se regarder en vrai
apprendre à se donner
pour mieux s'apprivoiser

Tant bien que mal
on voudrait s'aimer
et c'est fatal
qu'il reste des regrets
tant bien que mal
on cherche le secret
pour se comprendre
tant bien que mal

Tant bien que mal
on cherche le secret
pour se comprendre
tant bien que mal
tant bien que mal

22:07 Écrit par Antoine dans Hélène Segara | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : helene segara |  Facebook |

18/06/2009

"On N'oublie jamais rien, on vit avec"

dyn004_original_170_170_pjpeg_2662782_6aad9fd0d1a0eac2052db7d705266dfd.jpeg

Ce n'est jamais qu'une histoire
Comme celle de milliers de gens
Mais voilà c'est mon histoire
Et bien sûr c'est différent
On essaie, on croit pouvoir
Oublier avec le temps
On n'oublie jamais rien, on vit avec

Forse non sei stato mai
Il presente che vorrei
E sbagliavo a fare tuoi
Quei progetti solo miei
Ma ho imparato a dire no
All'illusione che ci sei
Per vivere il ricordo che ho di noi

On a plusieurs vies,
Mais une seule grande histoire de coeur
Quand l'amour s'enfuit,
Il n'y a jamais de vainqueur
Si on pouvait tout refaire,
Balayer nos erreurs
On n'oublie jamais rien, on vit avec

Per ogni viaggio che faro'
Per ogni abbraccio che darai
So ti mi proteggero'
Ma non mi dimentichero' mai
j'attendais une autre chance
je ne l'ai pas vue venir
on n'oublie jamais rien ,on vit avec

Je n'avais plus la patience
D'espérer juste un sourire
Notre avenir se brisait
Sur l'autel des souvenirs
J'attendais une autre chance
Je ne l'ai pas vue venir
On n'oublie jamais rien, on vit avec

Quand tu lui disais "Je t'aime"
Tu entendais pour la vie
On n'oublie jamais rien
So che mi proteggero'
Ma non dimentichero' mai
On n'oublie jamais rien
C'est toujours le même problème
On croit ce qu'on a envie
On n'oublie jamais rien, on vit avec

Per vivere il ricordo che ho di noi
On n'oublie jamais rien, on vit avec...

 

17:03 Écrit par Antoine dans Hélène Segara | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : helene segara |  Facebook |

15/06/2009

"Pour quelques mots"

dyn004_original_170_170_pjpeg_2662782_6aad9fd0d1a0eac2052db7d705266dfd.jpeg

 

 

Entre nous, y avait trop de silences, de tabous
D'instants remplis d'absences, c'était trop flou
Toutes ces transparences
Entre nous, y avait ce vide immense....
Nos émotions
Se sont refermées sans bruit
Sans illusions
Et sans un cri
J'ai compté les moments et tous les non-dits
Et tout c'que le temps nous avait repris....

Pour quelques mots
Restés sans écho
Pour quelques mots
Dans nos cœur mi-clos

Dans tes yeux y avait plus de lumière
Plus d'aveux, pour rev'nir en arrière
Tout ce feu, est parti en poussière
Entre nous y avait plus de chimères
Nos émotions se sont perdues dans l'amnésie
Et nos illusions tombées dans l'oubli...

Pour quelques mots
Qui n'ont pas d'échos
Pour quelques mots
Restés sans échos
Some words in my heart
Some words are death with our past

Si longtemps j'ai eu des choses à te dire
Mais le temps décline
Et nous abîme.....
J'ai cherché comment te retenir
Sans sombrer du meilleur au pire

Nos émotions
Se sont refermées sans un bruit
Sans illusions
Et sans un cri...
J'ai pas su trouver
Les trésors que tu cachais
J'ai pas su trouver
Toutes ces choses pour te garder

Pour quelques mots
Restés sans échos
Pour quelques mots
D'un amour mi-clos

Some words in my heart
Some words are death with our past...

21:01 Écrit par Antoine dans Hélène Segara | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : helene segara |  Facebook |

28/05/2009

"Qu'est ce qu'on va faire avec ce monde ?"

dyn004_original_170_170_pjpeg_2662782_6aad9fd0d1a0eac2052db7d705266dfd.jpeg


"Qu'est ce qu'on va faire avec ce monde ?"
(Hélène Segara)

Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Est-ce que l’amour a déserté ?

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de joie

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de foi

Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Est-ce que ce monde pourrait changer ?

Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Est-ce que l’amour a déserté ?

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de joie

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de foi

Toute ma joie je l’ai donnée
Tout mon chagrin je l’ai versé
Jusqu’à l’ivresse d’en pleurer

Tout mon espoir je l’ai crié
Toutes mes larmes j’ai séchées
Jusqu’à ce soir où tu m’as trouvée

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de joie

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de joie

Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Qu’est ce qu’on va faire avec ce monde ?
Est-ce que ce monde pourrait changer ?

Sodade, sodade, sodade
Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de joie

Sodade, sodade, sodade
Désespoir mêlé de joie

16:46 Écrit par Antoine dans Hélène Segara | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : helene segara |  Facebook |

11/05/2009

"Sempre"

helene_segara
Une 3ème chanson d'Hélène Segara.
Je pourrais pratiquement mettre toute sa discographie ici...












"SEMPRE"

Si la tendresse et la poésie
Nous ont laissé leur nostalgie
Combien de ces choses avons nous perdu
Puisque tu es loin et n'y penses plus ?

J'ai si mal sans toi
Tant pis si je ne guérissais pas
Car mes douleurs sont belles à mourir
Chaque fois qu'elles reviennent me dire

Sempre Sempre
Tant pis si pour toi c'était plus jamais
Tous ces mots que tu voulais jurer
Ces paroles qui faisaient espérer
et qui m'ont brisée

Sempre Sempre
Quelques mots d'amour que tu m'as laissés
Si cet amour est tellement vrai
C'est un vide auquel je ne m'habitue pas

Dans mon âme il y a cet éclat
Cette lueur que l'on éteint jamais quand on a trop aimé
Quand on a trop aimé

J'écris ton nom quand la nuit bat
Quand l'obscurité est là
Dans le silence je prie, j'oublie tout de ce monde
Et je m'enfuis dans ces douleurs tellement profondes
Et tout c'qui nous sépare revient me hanter si fort
Comme ces petits rien qui font si mal
Me blessent en regret de cristal

Sempre, sempre
Quelques mots d'amour que tu m'as laissés
Si cet amour est tellement vrai
C'est un vide auquel je ne m'habitue pas
Dans mon âme il y a cet éclat
Qui revient s'allumer

Sempre, sempre
Quelques mots d'amour que tu m'as laissés
Quelques mots d'amour que tu m'as laissés

Dans mon âme il y a cet éclat
Cette lueur que l'on éteint jamais
Quand on a trop aimé

19:21 Écrit par Antoine dans Hélène Segara | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : helene segara |  Facebook |

05/05/2009

"Rien n'est comme avant".

helene_segaraUne autre chanson d'Hélène Segara.
J'aime bien ses chansons. Il y a toujours "quelque chose" dans les paroles.
Parfois, elle se "dévoile" un peu dans ses interviews.
Ce serait bien qu'elle écrive un blog.
Je suis sûr que j'aimerais bien le lire.









"Rien n'est comme avant"

Ecouter le ciel
Sensible à ces âmes qui dansent
Qui font que nos vies avancent
Même si tout s'enfuit

Chercher l'essentiel
Voir l'ombre de ceux qui manquent
Continuer comme ça vous chante
Même si tout s'enfuit

Tournent les anges
Quand tout se mélange
Quand on ferme les yeux

Mais rien n'est comme avant
Toujours la vie reprend
Tout ce qu'elle a donné
Tous ceux qu'on a aimé tellement

Mais rien n'est comme avant
L'absence nous apprend
Tous ceux qu'on a aimé
Continuent d'exister
Mais pas comme avant

Espérer le sel
De la vie sur l'existence
Au delà de nos souffrances
Même si tout s'enfuit

Tournent les anges
Quand tout se mélange
Quand on ferme les yeux

Mais rien n'est comme avant
Toujours la vie reprend
Tout ce qu'elle a donné
Tous ceux qu'on a aimé tellement

Mais rien n'est comme avant
L'absence nous apprend
Tous ceux qu'on a aimé
Continuent d'exister
Mais pas comme avant

Mon amour
On attend
De se retrouver là bas
Pour un jour
Un instant
Se retrouver dans leurs bras

Mais rien n'est comme avant
Toujours la vie reprend
Tout ce qu'elle a donné
Tous ceux qu'on a aimé tellement

Mais rien n'est comme avant
L'absence nous apprend
Tous ceux qu'on a aimé
Continuent d'exister
Mais pas comme avant