26/06/2009

Mourir

Tout le monde meurt. C'est la seule chose dont on soit sûr. On ne sait pas quand, on ne sait pas comment, mais on sait qu'on mourra un jour.

Certaines personnes qui étaient cliniquement mortes sont revenues à la vie. Elles ont expliqué certaines choses qu'elles ont vues au moment où elles étaient "mortes". Certaines ont raconté qu'elles avaient vu leurs proches décédés avant elles qui semblaient les attendre.

Si c'est comme ça que ça se passe, je voudrais que ce soit toi qui m'attende là-bas. Comme ça, on pourrait parler de tout ce dont on n'a jamais parlé. On pourrait se dire tout ce qu'on ne s'est jamais dit. Et surtout, je pourrais peut-être comprendre tout ce que j'ai pas compris ici. C'est important pour moi...

"Je tisse un pont invisible et long
Pour voyager et venir vers toi
...
Je sais qu'un jour parmi des centaines
Nous marcherons pour nous rencontrer"

(Extrait de "D'ici, d'Hélène Segara)

21:32 Écrit par Antoine dans Toi | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : partir, mourir |  Facebook |

07/06/2009

Se cacher

dyn007_original_500_456_pjpeg__1a2685fad5dc902caa096f92770407a8.jpeg

 

A plusieurs reprises, j'ai déjà lu qu'on évoquait l'anonymat sur Internet, un peu comme si on s'y cachait "en public". Récemment, dans un commentaire quelqu'un écrivait qu' il m'imaginait de différentes façons.

Il y a eu une époque, quand j'écrivais sur Internet, je disais le maximum de choses sur moi, afin de me présenter. Aujourd'hui, c'est différent. J'écris plutôt comment je me sens "intérieurement", plutôt l'aspect "abstrait" mais en ne disant rien sur "l'extérieur", le "concret". Dans la vie de tous les jours, c'est le contraire : je ne révèle jamais rien sur "l'intérieur". "L'intérieur", je le réserve à ce que j'écris ici. En réfléchissant à ces deux aspects qui ont tous deux une partie "cachée" pour les gens qui me cotoient et pour ceux qui me lisent, j'ai pensé à cette petite phrase :

"Les oiseaux se cachent pour mourir..."

Mais je ne sais pas pourquoi cet anonymat, cette façon de "se cacher" évoque pour moi cette phrase. Peut-être parce que je change et qu'un beau jours il y aura quelque chose qui sera "mort" en moi ? Je ne sais pas quoi... C'est simplement une idée qui me passe ainsi dans la tête. Après tout, même un oiseau ne "sait" pas qu'il va mourir; il le "sent"... Et on ne meurt pas que physiquement.

17:13 Écrit par Antoine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oiseau, mourir, se cacher |  Facebook |

23/04/2009

Partir ou rester.

Souvent lors d'un décès, on entend la réflexion suivante :

"Il est heureux maintenant. C'est triste pour ceux qui restent..."

Mais alors, pourquoi rester ?

etoile

22:03 Écrit par Antoine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vivre, mourir, partir, rester |  Facebook |