05/06/2009

Souvenir...

Tu es partie en vacances un samedi. Tu n'as pas manqué de faire savoir à tes amis que tu étais bien arrivée à destination et qu'il n'y avait pas eu de problème. J'ai reçu une carte. C'est toujours chouette de recevoir une carte.

Tu revenais également un samedi. Je ne savais pas trop à quelle heure et j'espérais que tu ne tarderais pas à donner de tes nouvelles à ton retour. Je n'ai vraiment pas été déçu : tu devais à peine être descendue de l'avion que tu me téléphonais. Tu m'as proposé de "reprendre nos bonnes vieilles habitudes", c'est-à-dire de passer une journée ensemble. Ca a été vite puisqu'on s'est revu dès le lendemain.

Tu m'attendais à la gare et tu avais un petit cadeau pour moi. On est parti loin... Très loin même. On s'est arrêté dans un restaurant où, comme d'habitude, on a pris tout notre temps. Quelque part, on ne va pas au restaurant pour manger : je trouve que c'est vraiment une "activité". C'était une très belle journée ensoleillée.

C'est ce jour-là qu'on a élaboré un tas de petits projets, au hasard de nos discussions : on parlait de ce qu'on connaissait, d'où on était déjà allé, d'où on aimerait aller. Et au fil de la discussion, on se proposait d'y aller un de ces week-end. C'était possible: tu n'étais pas encore partie, donc on avait encore tellement de temps. C'est ce jour-là que tu m'avais notamment proposé d'aller passer quelques jours à cet endroit qui me fait "rêver". On passait tellement de temps ensemble : pourquoi est-ce que tous ces projets n'auraient pas été possibles ? Et puis, jusque-là on avait toujours tenu nos "engagements" : chaque fois qu'on avait décidé de faire quelque chose, on l'avait fait.

Ca avait encore été une belle journée. Je ne me doutais pas, mais alors vraiment pas que tous ces petits projets resteraient des "paroles en l'air" : en tout et pour tout, après cette magnifique journée, je devais encore te voir seulement 4 fois en 18 mois. Ce n'est vraiment pas beaucoup quand on a passé autant de temps avec quelqu'un. Et puis, c'est si "brusque". Comment pourrait-on s'y attendre ?

Quand c'est arrivé une fois avec quelqu'un dont on se sentait si proche, c'est impossible d'encore pouvoir faire confiance à qui que ce soit. Comment le pourrait-on ?

17:00 Écrit par Antoine dans Toi | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : souvenir |  Facebook |

29/05/2009

Souvenir...

C'était juste avant que tu partes en vacances...

Je me suis rappelé que tu n'avais pas d'appareil photo. J'avais envie de trouver un moyen de te remercier pour toutes les fois où tu m'avais reconduit chez moi en voiture. Ca en représentait des kilomètres.

Alors, j'ai voulu te faire une surprise : j'ai décidé de t'offrir un appareil photo. J'y ai ajouté une carte, avec une rose bien sûr, sur laquelle je te disais "merci" pour tous ces trajets que tu avais déjà faits pour moi.

Tu m'attendais à la gare et je t'ai donné le paquet. Ca t'a vraiment fait plaisir. On est tellement heureux quand on réussi à faire plaisir à quelqu'un... On a commencé par aller à ce que tu appelais "notre" restaurant, vu qu'on y était déjà allé plusieurs fois. On a pris tout notre temps pour manger. On a décidé de prendre le dessert sur la terrasse. Ca a été très spécial car il y avait du vent et des pétales de fleurs tombaient des arbres tout proches : on a pris le dessert sous une véritable "pluie de fleurs". C'était vraiment original. Ensuite on s'est un peu baladé et on s'est retrouvé dans un parc. Il y avait un grand jeu d'échecs en plein air avec des pièces immenses. Tu ne savais pas jouer aux échecs : on avait essayé de t'apprendre mais tu n'avais rien compris. Alors, comme on avait un jeu sous la main, j'ai décidé de t'apprendre, là, tout de suite, en plein air. J'ai placé les pièces. Ensuite, je t'ai donné leur nom et expliqué tous les mouvements, pièce par pièce et on a commencé. Pour chaque coup tu posais des questions sur ce que tu pouvais faire ou pas. A chaque fois, je te "corrigeais" si tu avais fait une erreur mais en même temps, je te montrais ce qu'allait impliquer tel ou tel mouvement légal. On a fait toute la partie comme ça, à notre aise, devant tous les gens qui passaient. Tu as eu l'air d'avoir compris. On a continué notre balade. Ensuite, on est allé mangé une glace et tu m'as raccompagné à la gare, jusque sur le quai. Tu as attendu que mon train arrive avant de partir.

Ca reste un des plus beaux souvenirs. Tu avais l'air tellement heureuse... Je crois que tu m'as envoyé au moins 2 ou 3 SMS ce jour-là, rien que pour me remercier. J'ai appris par la suite que tu avais presque tout de suite prévenu nos 2 amis du cadeau que tu avais reçu.

C'est peut-être ça qui fait que c'était une si belle journée : l'effet que ce petit cadeau avait eu sur toi...

18:35 Écrit par Antoine dans Toi | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cadeau, souvenir |  Facebook |

30/04/2009

Remonter le temps.

Je crois que c'est dans le film "La machine à remonter le temps" qu'on cite cette phrase :

"Nous avons tous notre machine à remonter le temps. Vers le passé, ce sont nos souvenirs. Vers l'avenir, ce sont nos rêves."

J'ai trouvé que c'était beau cette petite phrase.

Mais aujourd'hui, j'ai l'impression que ma machine est cassée : elle ne fonctionne plus que vers le passé. Je crois aussi qu'il faudra très longtemps pour la réparer... Si elle est réparable.

Machine3

15:50 Écrit par Antoine dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : reve, futur, souvenir, passe, machine |  Facebook |